starting_block.jpg

Les 6 façons de démarrer son intervention pour captiver son public à coup sûr

On le sait, la première impression est décisive lorsqu’on rencontre une nouvelle personne. Cette règle est également valable lorsqu’on assiste à une prise de parole : on a vite fait de se faire une opinion de l’orateur et en conséquence d’être attentif ou de lâcher.

Les premiers mots que vous prononcerez (l’accroche) seront donc, au même titre que votre allure générale, un facteur décisif de la réussite de votre intervention. Ils doivent frapper les esprits et introduire le sujet.
De cette manière, l’attention est gagnée dès les premières secondes et une grande partie du travail est déjà faite. Vous prenez confiance, le trac s’estompe et vous êtes sur des rails pour la suite de votre discours.

Il y a 6 manières efficaces de commencer :

L’anecdote

Les gens adorent les histoires. Il faut bien entendu que vous liiez ensuite cette anecdote au sujet afin de l’introduire.

Sur cette vidéo, voici comment l’intervention commence :
“J’ai entendu cette histoire incroyable sur Miuccia Prada. C’est une styliste italienne. Elle va dans ce magasin à Paris avec une de ses amies. Elle se balade. Elle trouve cette veste de Balenciage. Elle l’adore. Elle la retourne. Elle regarde la ligne. Elle regarde la fabrication. Son amie lui dit : ‘achète-la’. Elle dit : ‘je vais l’acheter. Mais je vais également la copier’.”

L’anecdote est courte, compréhensible et la chute introduit le sujet de la conférence, à savoir la quasi-inexistence de la propriété intellectuelle dans le monde de la mode.

La devinette

Vous impliquez le public. Celui-ci est tenu en haleine et chacun se demande où vous voulez en venir. La réponse à la devinette vous permet d’introduire le sujet.

Sur cette vidéo, voici comment l’intervention commence :
“Je reviens tout juste d’une communauté qui détient le secret de la survie de l’Homme. C’est un lieu où les femmes portent la culotte, ont des rapports sexuels pour dire bonjour, et décident des règles. Où le plaisir est une affaire sérieuse. Et non, ce n’est pas Burning Man ou San Francisco. Mesdames et Messieurs, venez à la rencontre de vos cousins. C’est le monde des bonobos sauvages dans la jungle du Congo.”

La devinette n’en est pas vraiment une puisque les participants connaissent à l’avance le sujet de la conférence à laquelle ils assistent. Mais l’effet de surprise est maintenu par l’angle choisi et par l’humour de l’intervenante.

Le sondage

Vous impliquez le public. Demandez-leur de répondre à votre question à main levée. Evaluez les proportions de chacune des réponses et restituez-les. Profitez-en pour ensuite introduire votre sujet.

Sur cette vidéo, voici comment l’intervention commence :
“Combien de créationnistes avons-nous dans la salle ? (personne ne se manifeste) Probablement aucun. Je pense que nous sommes tous darwiniens. Et pourtant, de nombreux darwiniens sont anxieux, un peu mal à l’aise et aimeraient que le darwinisme s’impose des limites.”

Ici, l’intervenant ne prend probablement pas suffisamment de temps pour recueillir les réponses (où relever l’absence de réponse dans ce cas précis) et utiliser l’information pour corroborer son discours. Le sous-texte est le suivant : “les gens éduqués sont darwiniens, et il n’y a que des gens éduqués dans la salle. Malgré cela, nous sommes parfois aveuglés par le seul fait que nous sommes persuadés d’avoir raison. Nous avons raison d’être darwiniens, mais ne soyons pas prétentieux.”

La statistique

Il faut qu’elle soit surprenante ou saisissante. Vous éveillerez l’intérêt du public qui n’aura qu’une envie : en savoir plus.

Sur cette vidéo, voici comment l’intervention commence :
“Nous sommes noyés sous les dépêches. Reuters à elle seule sort trois millions et demi de dépêches par an. Et c’est juste une source. Ma question est la suivante : combien de ces dépêches compteront pour de bon à long terme ?”

Le nombre est impressionnant et prend encore une dimension supérieure dans le fait que l’on ne parle que de l’agence Reuters laissant présager des chiffres astronomiques. L’orateur aurait pu développer son propos et le rendre plus accessible à l’esprit humain en précisant que cela faisait près de quatre cents nouvelles par heure, trois millions et demi restant difficile à conceptualiser.

Le jeu de scène

Vous théâtralisez votre entrée en utilisant un accessoire ou faisant un effet scénique. C’est inattendu et cela éveille l’intérêt du public.

Sur cette vidéo, voici comment l’intervention commence :
“(l’orateur montre des roches) Ces roches ont frappé notre terre pendant environ trois milliards d’années, et sont responsables de beaucoup de ce qui s’est passé sur notre planète. Ceci est un exemple d’une véritable météorite, et vous pouvez voir tous les fusion du fer issues de la vitesse et la chaleur quand une météorite frappe la terre.”

Il continuera en montrant un satellite spoutnik, un drapeau, un livre, etc. L’exposé est de cette manière très vivant. Et s’il est vrai qu’une image vaut mille mots, un objet réel frappe encore plus les esprits.

L’annonce choc

Dites-leur ce que vous allez leur raconter, et faites-leur comprendre à quel point c’est exceptionnel. Votre public n’aura qu’une envie : en savoir plus.

Sur cette vidéo, voici comment l’intervention commence :
“Je m’appelle Jane McGonigal. Je conçois des jeux. Je fais des jeux en ligne depuis dix ans. Et mon objectif pour la prochaine décennie est d’essayer de rendre aussi facile de sauver le monde dans la vraie vie que de sauver le monde dans les jeux en ligne. J’ai un plan pour ça, et il implique de convaincre les gens, y compris vous tous, de passer plus de temps à jouer à de meilleurs jeux plus ambitieux.”

L’oratrice crée le suspens. Elle promet de prouver qu’en passant plus de temps à jouer, on peut sauver le monde. Quel programme ! Le reste de l’exposé doit être à la hauteur de l’annonce choc et remplir les promesses de celle-ci.

Vous avez à présent en main les clés pour captiver votre auditoire dès les premières secondes de votre intervention. Testez-les, soyez imaginatifs !
Votre auditoire vous remerciera de ne pas être un de ceux qui débutent de manière très scolaire par : “Je vais vous parler de l’imprimerie. C’est un ensemble de techniques permettant de reproduire des écrits et des illustrations en grande quantité. Elle a été inventée par Gutenberg en 1440…”.

Soyez auteur, comédien et metteur en scène de ce one man show dont vous êtes la vedette.

Pascal HaumontLes 6 façons de démarrer son intervention pour captiver son public à coup sûr
Partager cet article

2 commentaires

Rejoindre la conversation
  • Website Francophone de cette marque - 27 janvier 2017 répondre

    Coucou, genial ! un adorable résumé clair et succinct. J’aime lire vos écrits prenants qui sont toujours de bonnes histoires. Amicalement. Un fan de votre blog

    http://www.baume-du-tigre.fr

  • William - 18 avril 2019 répondre

    Super article, très complet sur le sujet de l’introduction d’une prise de parole. Les conseils sont aussi valable pour la réalisation d’un pitch. Si vous voulez savoir ce qu’un pitch voici la définition : http://charismedeveloppement.fr/quest-ce-quun-pitch/

    Bonne journée

Rejoindre la conversation

Sur le même sujet