rude-server.jpg

Ces clichés sur les français qui parasitent vos prises de parole en anglais

Essayez de taper dans Google « French are » et regardez les suggestions que vous fait le moteur de recherche. La première d’entre elles est « French are rude » (« Les français sont impolis »), ce qui correspond à la recherche la plus fréquente commençant par les mots « French are ». Pas très flatteur n’est-ce pas ?

Lors de vos prises de paroles en anglais face à un public non français, faites mentir les clichés ! Et notamment les trois suivants :

Les français sont arrogants

« Les français pensent avoir la science infuse. »
« Les français manquent d’écoute. »

Aux Etats-Unis, il est bon de n’exprimer que des émotions positives. En Grande-Bretagne, on est souvent sur la retenue. Au Japon on recherche l’harmonie dans les relations et en Inde on est dans une attitude ouverte.

Restez humble. Soyez toujours enthousiaste et convaincu de ce que vous dites, mais laissez place au débat, à la contradiction et ne cherchez pas à démontrer à tout prix que vous avez raison.

Les français sont trop rationnels

La tradition française du cartésianisme, du rationnel, de la logique pousse les français à être dans l’argumentation perpétuelle, le débat, la justification, ce qui ne crée pas les conditions d’une prise de décision rapide.

Les Etats-Unis, l’Allemagne, la Suisse, l’Europe du nord… ont un style de communication explicite (tourné vers le « comment », les actions à mener), il est important pour eux d’être clair et d’être orienté vers le résultat.

Dans des pays à style de communication implicite comme le nôtre, on attache de l’importance au « pourquoi », au contexte. On donne l’impression de ne jamais tout dévoiler.

Sortez du « thèse/antithèse/synthèse » et essayez l’efficacité de la pensée en termes de faits et d’actions.

Les français sont désinvoltes

« Les français ne sont jamais à l’heure. »
« Les français coupent tout le temps la parole. »
« Les français sont bavards. »
Quelques défauts qui sont indéfendables aux yeux de certaines cultures : les pays au style de communication explicite, mais également les pays d’Asie.

Le déficit de communication que vous pouvez entretenir avec certains de vos interlocuteurs étrangers vient souvent de ces quelques décalages culturels. Forcez un peu votre nature ! Et jetez un œil sur la deuxième suggestion de Google : « French are cool » !

Pascal HaumontCes clichés sur les français qui parasitent vos prises de parole en anglais
Partager cet article

6 commentaires

Rejoindre la conversation
  • Alexandra Bousnoune, professeur d'anglais,espagnol et français à Nantes - 24 septembre 2014 répondre

    Je vous félicite pour votre site que je découvre à l’instant.

    En effet, il est primordial de nuancer ses propos, surtout s’ils sont négatifs, face à un public britannique au risque d’être pris pour quelqu’un de mal éduqué et grossier.

    Les Américains quant à eux ne supportent pas souvent la façon dont les Français s’excusent sans cesse quand ils ne parviennent pas à un résultat. Mieux vaut proposer une solution et être dans l’action et l’efficacité.

    Pascal Haumont - 24 septembre 2014 répondre

    Bonjour Alexandra,
    Merci pour votre regard et pour vos remarques !
    Bonne journée

  • Valls y Machinant David - 26 septembre 2014 répondre

    Article très sympa. Je suis curieux de savoir ce que pensent les Américains de nous les Belges ^^

    Merci pour ce partage.

    Pascal Haumont - 26 septembre 2014 répondre

    Merci David pour ton commentaire (et pour suivre assiduement mon activité sur le net 🙂
    Pour ce qui est de l’avis des américains sur les belges, j’ai bien peur qu’ils assimilent un belge francophone à un français et un belge néerlandophone à un hollandais. Mais si j’en croise, je leur demanderai !

  • Roseturquoise - 15 novembre 2014 répondre

    Les Français mangent des grenouilles ! x)

    Et merci pour cet article intéressant 😀
    J’ai 1 chance sur 2 de m’adapter à un pays anglophone puisque je suis juste un peu trop rationnelle ^^ mais heureusement, ça se compense par une timidité qui m’évite de me lancer dans un grand débat avec des inconnus :3

    Pascal Haumont - 15 novembre 2014 répondre

    … et des escargots !
    Bonne chance dans votre adaptation aux pays anglophones 🙂

Rejoindre la conversation