obama-smile.jpg

Les techniques pour développer son charisme lors d’une prise de parole

Je n’ai pas d’imagination.
Je ne sais pas chanter.
Je ne sais pas raconter les histoires drôles.
Je n’ai pas de charisme.

Voilà quelques affirmations qui, pour peu qu’on y travaille, ne demandent qu’à être contredites.

Dans mes formations, je propose un exercice dans lequel je donne un mot qui n’existe pas : « Qu’est-ce que c’est qu’une urquinette ? » et le stagiaire doit inventer une définition plausible tout en ayant la posture de l’expert : « Une urquinette ? C’est un petit médaillon qu’on offrait aux garçons le jour de leurs cinq ans en Europe du Nord. » Etc.
Je n’ai jamais vu personne rater cet exercice. Pourquoi ? Parce que je les prépare à le réussir, en créant une cohésion de groupe de façon à ce que tout le monde se sente à l’aise, en faisant un travail spécifique sur la créativité et la posture…
Et ceux-là même qui me disaient en début de stage « Je n’ai aucune imagination », se mettent à disserter sur l’utilisation du roublinet ou les avantages de la clafitière inversée.

Tout ça pour vous démontrer que des qualités qui sont a priori innées ne le sont pas forcément. Le charisme en fait partie.

C’est quoi le charisme ?

« Le charisme est la qualité d’une personne qui séduit, influence, voire fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions » nous dit Wikipedia.

D’accord, mais comment fait-on pour développer son charisme lors d’une prise de parole en public ? Il faut agir sur quatre choses :

  • Avoir l’air sympathique et sûr de soi
  • Avoir quelque chose à dire
  • S’intéresser aux autres
  • Créer des émotions dans le public

Avoir l’air sympathique et sûr de soi

Pour avoir l’air sympathique il faut absolument faire deux choses : regarder les gens dans les yeux et leur sourire.
Ce sont donc les tout premiers outils de la connexion avec son public et c’est par là qu’il faut commencer quand on prend la parole.

Pour avoir l’air sûr de soi, il faut prendre le temps de maintenir la connexion avec le public :

  • maintenir le regard
  • être ancré au sol (ne pas avoir les pieds qui bougent tout le temps)
  • faire des gestes amples d’ouverture
  • éviter les tics gestuels
  • ne pas parler trop vite
  • parler suffisamment fort
  • faire des pauses dans le discours
  • éviter le tics verbaux.

Ce sont ces outils qui sont difficiles à mettre en place et qui méritent une pratique de chaque instant, dans chaque situation de communication. Parce que prendre la parole en public c’est comme apprendre à conduire : au début vous galérez, vous transpirez, vous n’arrivez pas à mettre en place ce que vous demande le moniteur, mais après quelques heures vous êtes déjà plus à l’aise et aujourd’hui vous conduisez sans penser aux pédales, au levier de vitesses et au frein à main.

C’est en ayant l’air sympathique et sûr de vous que vous aurez « de la présence ».

Avoir quelque chose à dire

Je me souviens d’un camarade de fac dont une amie disait que c’était « une rolls avec un moteur de 2CV ». Sous-entendu : il est beau, il est sympathique et souriant, mais il n’a aucun charisme.
Pourquoi n’avait-il aucun charisme ? Parce qu’il n’avait rien à dire. Ou peut-être parce qu’il n’osait rien dire.

Faire preuve de charisme dans une prise de parole, c’est oser affirmer son opinion, et c’est également avoir une vision. N’ayez pas peur de vous engager, c’est comme cela que vous sortirez du lot et que vous deviendrez irremplaçable.

S’intéresser aux autres

Je me souviens d’un humoriste extrêmement talentueux et aujourd’hui reconnu avec lequel j’ai partagé quelques scènes il y a plusieurs années. Au cours des conversations que j’avais eues avec lui, j’avais été frappé par le fait qu’il était extrêmement prolixe et prompt à raconter sa vie mais qu’il ne me posait absolument aucune question.

C’est le genre de personne que l’on fuit, parce que l’on s’ennuie avec elle et que l’on se sent totalement ignoré. Ne pas être capable de s’intéresser aux autres, donner le sentiment de « flotter » au dessus de son interlocuteur c’est manquer cruellement de charisme.

C’est pourquoi, dans vos prises de parole, il est essentiel que vous placiez votre public au centre de votre histoire :

  • En faisant en sorte que chacune de vos paroles soit une réponse à une question qu’ils pourraient se poser.
  • En abordant les choses sous un angle qui les intéresse.
  • En faisant appel à leur vécu par l’utilisation de phrases telles que « il vous est sans doute arrivé de… ».
  • De manière plus générale, en utilisant le pronom « vous ».
  • En créant de l’interaction.

Créer des émotions dans le public

On le sait aujourd’hui, l’intelligence ne peut être réduite qu’au simple QI. On parle maintenant d’intelligence émotionnelle. Il s’agit de la capacité à reconnaître vos propres émotions et celles des autres, et à agir en conséquence.

Il faut acquérir cette forme d’intelligence pour pouvoir créer des émotions chez vos interlocuteurs, parce que c’est un moyen extrêmement efficace de convaincre. Pour cela il faut :

  • S’approprier leur vocabulaire pour créer une connexion plus forte
  • Utiliser des termes à connotation émotionnelle pour les toucher au coeur
  • Raconter des anecdotes pour maintenir leur attention et illustrer votre propos
  • Utiliser des analogies pour résonner avec des choses qu’ils connaissent
  • Faire appel au visuel (par l’utilisation d’un PowerPoint efficace par exemple) pour ancrer vos messages

Avoir l’air sympathique et sûr de soi, avoir quelque chose à dire, s’intéresser aux autres et créer des émotions dans le public, voilà les quatre compétences qui feront dire de vous : il/elle est charismatique. Certaines personnes font tout cela naturellement. Mais de la même manière que l’on peut apprendre à très bien chanter même si on n’a pas naturellement le bon placement de voix et la bonne utilisation de son souffle, on peut devenir charismatique en travaillant.

Pascal HaumontLes techniques pour développer son charisme lors d’une prise de parole
Partager cet article

1 commentaire

Rejoindre la conversation

Rejoindre la conversation

Sur le même sujet