prompteur.jpg

L’erreur que tout le monde fait avec PowerPoint (et comment l’éviter)

Chaque soir, des millions de gens regardent le journal télévisé à 20h ou alors en boucle sur les chaînes d’information en continu. Tout le monde le sait : les présentateurs lisent un prompteur. Le temps où le regard d’Yves Mourousi passait de sa feuille à la caméra est loin !

Le prompteur est très efficace parce que, placé à côté de l’objectif de la caméra, il donne l’impression que le présentateur ou la présentatrice s’adresse directement à vous alors qu’il ou elle lit avec plus ou moins de talent et de naturel. La version ultrasophistiquée permet à des femmes et hommes politiques de s’adresser directement à la foule alors qu’ils regardent des glaces sans tains, donc transparents pour les spectateurs mais avec leur texte pour eux.

Le prompteur, c’est donc un outil qui permet de donner l’illusion aux spectateurs qu’on s’adresse directement à eux, dans les yeux, alors qu’on est en train de lire. Et ça ne fonctionne efficacement que dans ce cas !

« Pourquoi tu écris tout ce que tu dis sur tes slides ? » « Parce que comme ça je suis certain de ne rien oublier. »

Dans ce cas-là, vous vous servez de votre PowerPoint comme d’un prompteur. Mais à la différence de David Pujadas, votre public voit également votre prompteur, et vous ne le regardez pas dans les yeux puisque vous êtes presque en permanence tourné vers votre écran. Ainsi, vous augmentez votre confort, mais vous diminuez celui du spectateur.

En agissant ainsi, vous vous tournez en permanence vers l’écran où l’image de votre diaporama est projetée ou bien vous baissez les yeux vers votre ordinateur portable ou le retour sur téléviseur. Bref, vous perdez le contact visuel avec votre auditoire et en conséquence vous rompez la communication. De plus, si vous avez prévu de leur répéter ce qui est inscrit sur vos diapos, il est inutile de les obliger à se déplacer. Chacun est capable de déchiffrer cette même présentation bien installé à son bureau ou dans les transports en commun.

La seule bonne raison de lire tout haut ce qui est écrit sur un écran visible du public, c’est si celui-ci doit également lire tout haut en même temps que vous. Il n’y a qu’un seul endroit où cela arrive : dans un karaoké !

Utilisez le mode présentateur

Ca va changer votre vie !

Avec le mode présentateur ce qui est affiché sur votre écran d’ordinateur est différent de ce qui est projeté derrière vous.

Sur votre écran, vous voyez la diapositive courante, les diapositives suivantes, le temps écoulé, l’heure, etc. Mais surtout, vous voyez les commentaires que vous avez mis au préalable dans la zone prévue de PowerPoint pendant la conception de vos diapositives. Si vous avez bien pris possession de votre environnement, vous avez accès d’un simple coup d’œil à vos notes directement sur votre ordinateur.

Les commentaires que vous aurez saisis ne devront en aucun cas être des phrases entières ! Misez tout sur les mots clés : les quelques mots qui vous permettront de ne pas oublier un point important mais qui vous garantiront de conserver le contact visuel avec le public.

Le mode présentateur vous permet d’utiliser PowerPoint comme il doit l’être : comme un support visuel pour le public et non pas un prompteur pour vous. Avec le mode présentateur, le prompteur est sur l’écran que vous seul voyez.

Actuellement, plusieurs versions de Windows, de PowerPoint et d’autres logiciels de présentation (Apple Keynote, OpenOffice Impress…) cohabitent. Il est donc difficile de vous proposer la technique exacte pour passer en mode présentateur. Mais il vous faudra passer par deux étapes plus ou moins automatiques selon votre configuration :

  • Mettre votre affichage en mode étendu, de manière à ce que votre écran ne soit pas dupliqué sur l’image projetée, mais que celle-ci en soit le prolongement
  • Mettre PowerPoint en mode présentateur (onglet « Diaporama » dans le logiciel)

A vous de jouer : reprenez votre dernier PowerPoint, coupez tout ce qui vous servait à vous et non pas au public et collez-le dans la zone commentaire de vos diapos. Ça y est : votre PowerPoint est bien un outil pour votre public et non pas pour vous.

A propos, avez-vous répondu à mon sondage sur PowerPoint ? Il est encore temps !

Pascal HaumontL’erreur que tout le monde fait avec PowerPoint (et comment l’éviter)
Partager cet article

Rejoindre la conversation

Sur le même sujet