dark_vador_sabre-1.jpg

PowerPoint : pourquoi le pointeur laser est votre pire ennemi

L’achat indispensable à réaliser quand vous utilisez PowerPoint pour vos présentations orales est la télécommande qui vous permet de passer vos diapos sans être obligé de vous pencher sur votre ordinateur portable à la recherche de la touche qui vous fera avancer. Ou pire : de compter sur quelqu’un pour le faire à votre place. La télécommande vous permet de conserver la fluidité de votre présentation et la connexion visuelle avec votre public.

Souvent, sur cette télécommande, vous avez une touche qui vous permet d’activer un pointeur laser et de faire apparaître un joli point rouge ou vert où vous le souhaitez. « Pointeur laser », ouaiiiiiiis, on adore tous, on a l’impression d’être Dark Vador (on préfère toujours jouer le méchant). Alors on en abuse. Notez que l’outil est également utile si vous avez envie d’embêter le chat ou votre prof d’arts plastiques.

En fait, il ne faudrait jamais appuyer sur ce bouton pour deux raisons.

Le pointeur met en lumière des choses qui n’ont pas besoin de l’être

Si vous avez besoin d’entourer frénétiquement une information (souvent un chiffre) avec votre sabre laser, c’est que celle-ci est perdue au milieu d’autres informations qui ne sont pas aussi importantes. Or, bonne nouvelle, PowerPoint vous permet de mettre en valeur une information grâce à mille autres petites choses : de la couleur, de l’italique, une taille de police différente, un cercle… la limite c’est votre imagination !

Allons même plus loin : vos diapos représentent des visuels destinés à rendre vos messages oraux plus mémorables. Votre message devrait systématiquement ressortir visuellement sans vous ! Vous ne devriez pas « présenter des informations », mais ajouter du visuel à votre discours oral.

Le pointeur vous empêche d’être actif

Si toutefois vous avez vraiment quelque chose à montrer sur votre diapo, déplacez-vous et montrez-le pour de vrai ! Oui-oui, marchez, utilisez votre bras, votre doigt pour montrer quelque chose sur votre diapo. Vous créerez ainsi une rupture dans votre discours qui entraînera un regain d’intérêt pour votre auditoire. Vous vous ré-énergiserez en effectuant un déplacement motivé. Vous affirmerez à nouveau que vous êtes bien en train de « prendre la parole en utilisant un diaporama » plutôt que de « présenter un PowerPoint ». Bref, vous serez un être vivant qui vous adresserez à d’autres êtres vivants et non pas un passeur de slides.

N’oubliez pas que la plupart du temps, quand vous avez le sentiment de montrer quelque chose sur votre diapo, vous êtes juste en train de bouger automatiquement la main en suivant les puces de votre liste, et vous ressemblez à Miss ou Mister Météo, les températures en moins. Votre position par défaut doit être face au public, le corps vers lui. Aller vers votre diapo pour y montrer quelque chose sera l’exception et vous retournerez ensuite à votre position par défaut.

Le pointeur laser vous empêche d’être généreux avec votre auditoire. Ne soyez pas paresseux, soyez actif et restez en connexion avec votre public !

Pascal HaumontPowerPoint : pourquoi le pointeur laser est votre pire ennemi
Partager cet article

Rejoindre la conversation

Sur le même sujet