masochisme.jpg

Le masochisme PowerPoint

Les histoires de PowerPoint finissent mal en général

« Ah ça me saoule, il faut que je fasse mon PowerPoint ».
« Ah ça me saoule, il faut que j’assiste à cette réunion PowerPoint ».

Que l’on soit du côté de celui qui parle ou du côté de celui qui y assiste, on a l’impression que tout le monde évoque ces « moments PowerPoint » comme une montée sur l’échafaud. Celui qui doit « faire un PowerPoint » a le sentiment de faire du bricolage entre ses diapos pour élaborer un discours un peu bancal. Celui qui doit y assister anticipe l’ennui profond qui le saisira au moment où la troisième liste à puces aura succédé au deuxième graphique compliqué avant de sombrer dans un schéma abscons conçu par un orateur qui lui tournera le dos.

Et tout le monde est complice.

La suite...
Pascal HaumontLe masochisme PowerPoint